· 

J’ai revu Amélie Poulain

Les petits plaisirs d’Amélie : casser la croûte de la crème brulée avec le dos d’une cuillère, plongez la main dans un grand sac de fèves. Son meilleur ami lors de son enfance : le poisson rouge Cachalot qui s’enfuyait de son bocal. Ses parents : névrosés, tout comme de nombreuses personnes du conte. Car oui, c’est un conte. Une histoire de la cachette aux trésors qu’elle découvre un jour dans son petit appartement du cinquième étage, le jour où Ladie Di meurt subitement. 

 

 

Le film n’a pas pris une ride et il ne peut pas, puisqu’il est intemporel. Seuls des traitements d’image résolument différents qui sont encore à inventer auront raison de sa modernité. Le ton, l’histoire, les images jaunies, les personnages incroyables sont tellement hors du temps qu’il restera à jamais dans nos cœurs.

 

Vous souvenez-vous de la visite guidée qu’elle offre à ce monsieur aveugle aux cheveux blancs qui découvrent ces petits détails qui font de la vie une joie quotidienne !
Amélie Poulain, c’est surtout une jeune fille ouverte sur le monde qui l’entoure, à l’écoute de toutes les histoires, à l’écoute des gens et de leurs vies et s’émerveillant devant le monde et ses névroses.

 

 

Et n’oublions pas qu’un bout de Bretagne s’est glissé dans ce succès. Yann Tiersen nous offre ici une musique si adéquate au film.

Écrire commentaire

Commentaires: 0


Des voyages, des balades, des idées... Ce blog est mon reflet. C'est ici que je dépose mes pensées, mes photos et mes découvertes.

Qui je suis ? Rêveuse voyageuse ou voyageuse rêveuse, bretonne et amoureuse du monde.


Aimez, partagez...