· 

Le royaume d'Arthur

Avril 2018. Cornouailles anglaises. Tintagel, Cornouailles.

 

Un voyage en Cornouailles ne peut se faire sans passer par Tintagel, berceau des légendes du roi Arthur !
Une jolie balade en immersion vers les vestiges... avec de bonnes chaussures !

En plus en tant que bretonne, je ne peux m’empêcher de me demander si le roi Arthur était breton ou grand-breton. C’est donc avec une certaine évidence que je suis allée voir de moi-même.

 

Tintagel est en fait un village avant d’être les ruines d’une supposée légende. C’est dans ce village que l’on trouve les pubs pour manger, les magic shops qui proposent des pierres célestes et autres statues magiques, et aussi les éternels « Pay ans display »… En Cornouailles, si tu payes pas, tu « park » ta voiture nulle part !

Le chemin vers le site

 

C’est le chemin le plus long que nous avons pris pour nous rendre aux ruines, mais il nous a réservé de belles surprises paysagères.

Au lieu de descendre tout de suite vers le château, continuez sur la route vers la droite. En descendant ensuite vers la mer, vous suivrez la campagne et les moutons, et pourrez admirer de magnifiques couleurs variant du vert, du jaune et du bleu. Un beau petit paradis avant d’arriver dans les légendes.

 

C’est donc par les hauteurs opposées que nous avons tout d’abord découvert les vestiges. Légendes ou pas, l’impression à la première découverte des ruines et du cadre est assez magique et incroyable. Sans doute, beaucoup plus mémorable que lors d’une arrivée sur le site par le bas, par le chemin principal.

La vue est époustouflante.

Alors, Tintagel… le roi Arthur, Tristan & Iseult, ou tout autre chose ?

Ces vestiges laissent en tout cas place à leur lot d’histoires mystérieuses.

 

C’est ici que serait né Arthur, le roi légendaire.

Le roi Uther Pendragon, transformé sur sa demande par Merlin pour ressembler au duc Gorlais de Tintagel, séduit alors la femme de ce dernier. De cette union, naquit un enfant qui fut confié à Merlin, en échange du secret. Cet enfant était Arthur, son destin était scellé. On dit qu’il ne retourna jamais à Tintagel.

La grotte dite « de Merlin », en contrebas, atteste évidemment de cette présence. Elle est accessible uniquement à marée basse.

 

En fait, cette légende est née de la main de Geoffrey de Monmouth, au XIIème siècle, dans son récit de l’histoire britannique.

Sinon, Tintagel a aussi abrité les amours de Tristan et Iseult.

En tout cas, depuis le récit venu de Bretagne… Le jardin dont on peut encore apercevoir les bas murets serait l’endroit où ils se sont rencontrés. En réalité, étant donné son exposition aux intempéries, il est apparemment peu probable que le jardin ait beaucoup accueilli de plantes.

 Le site de Tintagel est aujourd’hui géré par l’English Heritage, contrairement à la campagne entourant le chemin descendant qui lui est géré par le National Trust. Pour accéder aux ruines et passer la passerelle vers l’île, il vous en coutera 8 £, un peu cher pour une famille entière, mais franchement, difficile de passer à côté.

 

Les vestiges sont disséminés sur l’ensemble de l’île, et accessibles à la force de la marche. Ils sont les ruines d’un château et de ses dépendances datant du XIIIème siècle et fondé par Richard, comte de Cornouailles. En réalité, il semblerait qu’une peuplade ait habité le site dès le Vème siècle, peut-être même s’agirait-il d’un monastère.

Le site est devenu une attraction touristique très importante en Angleterre lorsque les légendes de Merlin et d’Arthur ont été popularisées.

 

The Old Post Office

 

En plein cœur du village, le charme d’une vieille bâtisse attire l’œil. Il s’agit d’une ancienne maison de ferme qui servit autrefois de poste datant du XIVème siècle. Conservée aujourd’hui par le National Trust, organisme gardien du patrimoine anglais, son charme réside dans ses vielles pierres et son toit qui tangue par le poids des années.

 

 

 

 

En revenant, nous avons bien mangé au Ye Old Malthouse Inn, pub traditionnel décoré dans le plus pur esprit british ! A conseiller. En plus, avec le ticket de « pay and park », on a le droit à une petite ristourne.

 


Voyage avril 2017. Cornouailles, Angleterre.

Écrire commentaire

Commentaires: 0


Des voyages, des balades, des idées... Ce blog est mon reflet. C'est ici que je dépose mes pensées, mes photos et mes découvertes.

Qui je suis ? Rêveuse voyageuse ou voyageuse rêveuse, bretonne et amoureuse du monde.


Aimez, partagez...